Le rayonnement solaire est constitué de rayons de longueurs d’onde différentes et est mesuré en nanomètres. La lumière du soleil est constituée pour près d’une moitié de lumière visible, qui nous permet de voir les formes et les couleurs. Une autre grande partie de la lumière est composée de rayons infrarouges, responsables de la sensation de chaleur. Les 5 % restants correspondent aux rayons UV-A et UV-B, invisibles et imperceptibles (UV signifie ultraviolet). C’est justement de ces rayons invisibles que nous devons nous protéger, car ils peuvent nuire à notre peau et à nos yeux.

Le froid et les nuages dissimulent souvent l’intensité du rayonnement solaire. Et même lorsque le ciel est couvert, jusqu’à 80 % des rayons UV traversent la couverture nuageuse. La neige, la glace, le sable, le béton ou l’eau réfléchissent les rayons UV et augmentent leur puissance. Au sud et dans les montagnes, le rayonnement UV est plus intense que sur le Plateau suisse.

Rayons

Rayons UV-A

  • pénètrent dans les couches profondes de la peau
  • passent à travers les vitres
  • donnent un bronzage immédiat superficiel
  • causent le vieillissement cutané
  • peuvent déclencher une allergie solaire
  • peuvent endommager le patrimoine génétique des cellules de la peau et augmenter le risque de cancer de la peau

Rayions UV-B

  • pénètrent dans l’épiderme
  • passent à peine à travers les vitres
  • causent des coups de soleil
  • donnent un bronzage tardif
  • peuvent endommager le patrimoine génétique des cellules de la peau et augmenter le risque de cancer de la peau

Indice UV

L’indice UV est une unité de mesure internationale utilisée pour l’intensité des rayons UV du soleil. Plus l’indice UV est élevé, plus l’intensité du rayonnement solaire est forte et nocive. L’intensité du rayonnement UV dépend fortement de la situation géographique, de l’heure et de la saison, de l’altitude, des conditions météorologiques et de la réflexion. L’indice UV est indiqué au moyen d’un chiffre compris entre 1 et 11+ et d’un pictogramme. Le chiffre indique l’intensité du rayonnement UV: plus il est élevé, plus le rayonnement UV l’est aussi. Le pictogramme illustre les mesures de protections appropriées..

Peau

En termes de surface, la peau est l’organe humain le plus grand. Chez l’adulte, sa surface est de 1,5 à 2 mètres carrés et elle représente un sixième du poids corporel. Elle régule la température corporelle et une partie de l’eau contenue dans l’organisme. La peau est un organe sensoriel et de contact qui protège le corps contre les agressions de l’environnement telles que le froid, la chaleur, les rayons UV, les produits chimiques ou les microbes. Sous l’effet des rayons UV-B, l’épiderme s’épaissit, ses cellules pigmentaires produisent un pigment appelé mélanine et la peau bronze. Elle essaie ainsi de se protéger des rayons UV. Le coup de soleil est une inflammation aiguë de la peau, déclenchée par un rayonnement UV-B excessif. Aux premiers signes de rougeur, la peau a déjà absorbé une dose supérieure à la dose acceptable. Si le coup de soleil est douloureux ou si des cloques apparaissent, il est recommandé de s’adresser à une pharmacie ou à un médecin.

La peau n’oublie aucun coup de soleil. Chacune de nos cellules contient de l’ADN, responsable du développement et du métabolisme cellulaires. Les coups de soleil endommagent ce patrimoine génétique et le corps ne peut réparer ces dégâts que jusqu’à un certain point. Certaines cellules très endommagées peuvent se transformer plus tard en cellules cancéreuses. Par ailleurs, les expositions au soleil répétées endommagent le tissu conjonctif, ce qui entraîne une perte d’élasticité de ce dernier et se manifeste par un vieillissement prématuré de la peau.

Filtres UV

Les produits solaires contiennent des filtres UV qui protègent la peau contre les rayons UV-A et UV-B. Il existe deux catégories de filtres: chimiques et minéraux. Les filtres chimiques (ou organiques) sont des substances qui pénètrent dans la peau, y absorbent les rayons UV nocifs et les transforment en rayonnements thermiques. Les filtres UV minéraux (ou physiques) contiennent de minuscules particules, aussi appelées micropigments, qui restent sur l’épiderme, réfléchissent les rayons UV et protègent ainsi la peau contre les rayons du soleil.

Indice de protection solaire

L’indice de protection solaire, souvent indiqué par l’abréviation IPS ou SPF (Sun Protection Factor) sur les produits, est une valeur calculée en laboratoire. Il mesure la protection UV-B et indique combien de temps on peut s’exposer au soleil sans risquer un coup de soleil quand on est protégé par rapport à une peau non protégée. Par définition, il n’indique que la protection du produit contre les rayonnements UV-B. Pour être vraiment efficace, un produit solaire devrait également protéger contre les rayons UV-A. Cette protection doit représenter au minimum un tiers du SPF. En général, l’indice de protection UV-A est indiqué séparément sur les emballages, par un cercle contenant les lettres UV-A.

Si un produit solaire est appliqué en quantité suffisante, avec un indice de protection solaire de 25, en théorie, seul 1/25 des rayons UV atteignent la peau, et seulement 1/50 si l’indice est de 50.

Ces valeurs ont été calculées en laboratoire à partir d’une quantité définie de crème solaire. Cependant, des études ont montré que la plupart des personnes appliquent moins de crème solaire. Il en résulte une diminution linéaire de la protection. Ainsi, si une moitié seulement du produit est appliquée, l’indice de protection indiqué sera divisé par deux.

La Commission européenne recommande les quatre catégories suivantes pour l’indication de l’indices de protection sur les produits solaires:

faible
IPS 6,10
moyen
IPS 15, 20, 25
élevé
IPS 30, 50
très élevé
IPS 50+

Le choix de la crème solaire adaptée est important pour bénéficier d’une protection optimale. La palette de produits solaires est immense et le choix souvent difficile. Il dépend de plusieurs critères et d’exigences variées.

L’indice de protection adapté

L’indice de protection adapté dépend des facteurs suivants: la durée d’exposition de la peau au soleil, la saison, le lieu, l’heure et la couleur de la peau.

La bonne texture

Le choix d’une crème, d’un lait ou d’un gel solaire dépend de votre type de peau. Les crèmes sont plutôt riches et conviennent donc aux peaux sèches. Le lait est un peu plus léger et convient aux peaux normales. Le gel solaire est la protection solaire la moins grasse et particulièrement adapté aux peaux grasses et à tendance acnéique. Le lait et le gel sont également indiqués pour les parties de peau très poilues, car ils sont faciles à appliquer et pénètrent rapidement.

Protection solaire pour le visage

Il existe des produits spéciaux pour le visage, car sa peau est souvent plus délicate et nécessite donc un soin plus intense. Par ailleurs, il est recommandé d’appliquer une protection solaire sur le visage tout au long de l’année. Le visage et les mains sont exposés toute l’année au soleil et doivent être protégés en fonction.

Protection solaire pour enfants

Jusqu’à l’âge d’un an, il est déconseillé d’exposer les enfants directement au soleil. Ils doivent rester à l’ombre ou être protégés par des vêtements. Il existe des protections solaires spéciales pour les enfants. Elles contiennent des filtres minéraux et résistent à l’eau. Les crèmes solaires résistant à l’eau doivent également être renouvelées après la baignade.

Protection solaire pour sportifs

Lors d’activités sportives au soleil, il est important de choisir un indice de protection élevé et de renouveler régulièrement l’application, car la transpiration risque de réduire l’indice de protection en ramollissant la peau et en la rendant plus perméable à la lumière. Par ailleurs, il est recommandé d’utiliser un produit résistant à l’eau.

Protection solaire en hiver

Le rayonnement UV est plus intense en montagne, car moins absorbé par l’atmosphère. C’est pourquoi, plus l’altitude est élevée, plus le rayonnement UV est important. Vient souvent s’ajouter à cela la neige qui peut réfléchir jusqu’à 90% des rayons solaires. Cela signifie que l’intensité du soleil est pratiquement doublée. C’est pour cette raison qu’il est préconisé d’appliquer une protection plus élevée qu’en été. Veillez à choisir des produits de protection pour l’hiver, avec une teneur en graisses plus élevée et moindre en eau. Ils protègeront ainsi la peau du dessèchement et du froid.

Protection solaire pour allergiques

Les produits spéciaux pour les personnes allergiques offrent une protection UV-A élevée qui permet de réduire le risque d’allergie solaire. Ils sont par ailleurs exempts de parfums, de colorants et de conservateurs, de manière à diminuer le risque d’irritations dues à la lumière UV.

Protection solaire et anti-insectes

Une protection anti-insectes ne doit être appliquée que 15 à 30 minutes après la crème solaire, car les répulsifs risquent de réduire l’efficacité des produits solaires jusqu’à 30 %.

Appliquer la crème solaire avant exposition

La protection solaire doit être toujours appliquée 20 à 30 minutes avant le bain de soleil. D’une part, car la peau est exposée sur le chemin de la lage et, d’autre part, parce que les protections peuvent ainsi développer leur action de manière optimale. La crème doit être appliquée de nouveau si on transpire, après la baignade ou le séchage.

Le soin après-soleil

Le soleil, l’eau et le vent assèchent la peau. Par ailleurs, après une longue journée au soleil, notre peau est stressée et délicate. Pour se reposer et se régénérer, elle a besoin d’être hydratée, rafraîchie et calmée. C’est pourquoi les produits spéciaux après-soleil sont hydratants et exercent un effet rafraîchissant et régénérant, pour une agréable sensation sur la peau.

Conservation des produits solaires

Emballages fermés : si une date de péremption est indiquée sur l’emballage, le produit peut être utilisé jusqu’à cette date. Les cosmétiques sans indication peuvent être conservés au moins 30 mois.
Emballages ouverts : le symbole d’un pot de crème ouvert figure sur l’emballage et il est indiqué à côté combien de mois un produit peut être utilisé après ouverture. La conservation ne dépend pas seulement de la date de péremption, mais également de son stockage. Les produits solaires ayant été exposés pendant une longue durée à un rayonnement solaire intense ou à la chaleur, ou ayant été salis par des grains de sable ne doivent plus être utilisés. Les produits solaires entamés n’ayant pas surchauffé et ayant été conservés jusqu’à la prochaine utilisation à la maison, dans un endroit sombre et frais, peuvent éventuellement être réutilisés. Contrôlez l’odeur et la consistance de la crème. Si ces dernières ne sont pas comme à l’accoutumée, il est préférable de ne plus utiliser la crème..

Le coup de soleil

En cas de coup de soleil, le premier geste utile est de refroidir, au moyen de compresses froides imbibées d’eau ou de produits de soin spéciaux contenant des substances calmantes, hydratantes et anti-inflammatoires. Ne refroidir en aucun cas avec de la glace, qui endommagera encore davantage la peau. Le rafraîchissement réduit la douleur et inhibe l’inflammation. Il est également important de s’hydrater suffisamment.

Le soleil et les médicaments

Certains médicaments peuvent réagir à la lumière du soleil et déclencher un coup de soleil, des rougeurs, des douleurs et une formation de cloques. Ce qu’on appelle la photosensibilisation ou réaction phototoxique peut apparaître immédiatement ou seulement plusieurs heures plus tard. Les manifestations cutanées se limitent aux endroits de la peau ayant été exposés au soleil. Les médicaments suivants peuvent déclencher une réaction phototoxique: • les rétinoïdes destinés au traitement de l’acné ou du psoriasis • les antibiotiques de la famille des tétracyclines, des sulfamides et des quinolones • les azol-antimycotiques pour le traitement interne et externe de mycoses • les antidouleurs prescrits pour les rhumatismes ou les arthroses, appelés AINS • les diurétiques thiazidiques La liste n’est pas exhaustive. Si vous prenez des médicaments, votre pharmacie Amavita vous conseillera volontiers sur ce thème.

Cancer de la peau

Les rayons UV peuvent endommager la substance génétique de nos cellules. Jusqu’à un certain degré, notre corps est en mesure de réparer ces dommages. Des cellules endommagées peuvent rester et évoluer en cellules cancéreuses. Chaque coup de soleil augmente le risque d’être touché par un cancer de la peau. Le diagnostic précoce est essentiel pour traiter le cancer de la peau.

Le mélanome

Pouvant se développer dans les cellules pigmentaires de la peau, le mélanome – ou cancer noir de la peau – est le cancer de la peau le plus dangereux. Il s’agit du cancer le plus dangereux, car il peut former des métastases et se propager dans tout le corps.

Basaliome et spinaliome

Ces deux types de cancer font partie des formes de cancers cutanés non-mélanome, plus fréquents mais moins dangereux. Le traitement se fait par ablation de la tumeur cutanée au moyen de différentes méthodes.

Examen de la peau

Le diagnostic précoce est essentiel pour traiter le cancer de la peau. Soyez attentifs aux changements de votre peau. Si vous constatez un changement, consultez un médecin pour un examen.

Tache pigmentée bénigne
Tache pigmentée suspecte
A = asymétrie
pigmentée bénigneForme régulière et symétrique
pigmentée suspecteForme irrégulière et asymétrique
B = bord
pigmentée bénigneContour régulier et précis
pigmentée suspecteContour irrégulier et diffus
C = coleur
pigmentée bénigneCouleur homogène
pigmentée suspecteVersicolore
D = dynamique
pigmentée bénigneNe change pas
pigmentée suspecteChange (taille, couleur, forme ou profondeur)

Étape 1 : Examinez en position assise vos jambes, vos pieds (plantes, orteils, ongles des orteils et espace entre les orteils), vos parties génitales et votre anus. Aidez-vous d’un miroir à main.

Étape 2 : Devant un miroir, contrôlez minutieusement votre visage, votre cou, vos oreilles et votre cuir chevelu. Un miroir à main et un sèche-cheveux vous aideront à mieux examiner le cuir chevelu.

Étape 3 : À l’aide d’un miroir à main, examinez votre nuque, l’arrière de vos bras ainsi que votre dos.

Étape 4 : Mettez-vous en face d’un miroir et levez les bras. Scrutez votre corps, tournezvous à gauche puis à droite. Pour terminer, vérifiez minutieusement vos mains et vos avant-bras.

  • Éviter le soleil et préférer l’ombre à midi (entre 11 h et 15 h).
  • Utiliser les vêtements comme protection solaire, porter un chapeau et des lunettes de soleil.
  • Choisir une crème solaire avec un indice de protection adapté au type de peau, à l’activité et à l’environnement.
  • Appliquer la protection 20 à 30 minutes avant le bain de soleil.
  • Utiliser une quantité suffisante de crème solaire de manière à atteindre le facteur de protection indiqué sur le produit. Une dose de 30 à 40 millilitres est nécessaire pour qu’un adulte puisse être protégé de la tête aux pieds. Cela signifie qu’avec 100 millilitres, un adulte ne peut appliquer de la crème intégralement qu’à trois reprises. Mais, en règle générale, l’application est nettement moindre, ce qui réduit la protection.
  • Certaines parties du corps doivent être particulièrement bien protégées du soleil, car elles sont très exposées: le décolleté, l’arête du nez, le dessus des pieds, le cuir chevelu et la lèvre inférieure.
Liens utiles:
uv-index.ch
liguecancer.ch

 

Gerne beraten wir Sie zu weiteren Fragen in Ihrer Amavita Apotheke.