Test d'urine – miction douloureuse, difficile ou fréquente? 

Miction douloureuse, difficile ou fréquente? Nous testons votre urine afin de déceler une éventuelle cystite. Effectuer un test d’urine chez nous pour déceler une éventuelle cystite.

Qu’est-ce qu’une cystite ?

L’inflammation de la vessie (cystite) est l’infection urinaire la plus fréquente. Elle est le plus souvent d'origine bactérienne - 80-90% des cystites sont provoquées par la bactérie nommée « Escherichia coli » (bactérie du gros intestin). Beaucoup de femmes en souffrent une fois par an et environ une femme sur deux en souffre au moins une fois dans sa vie. Cette infection affecte quatre fois plus les femmes que les hommes car leur urètre est plus court et l’orifice externe de leur urètre plus rapproché de l’anus, où se trouvent les bactéries.

Celles-ci peuvent alors remonter plus facilement le long de l’urètre (infection par contact). Les variations hormonales causées par la grossesse ou la ménopause accroissent elles aussi le risque de cystite. Les rapports sexuels non-protégés sont également une cause importante et souvent oubliée de la cystite. Certaines méthodes contraceptives (ex. le diaphragme) ou un traitement antibiotique à long terme peuvent modifier la flore vaginale et favoriser la prolifération des bactéries. Certaines maladies tels que le diabète, certains médicaments et des interventions chirurgicales peuvent aussi augmenter la probabilité d’une infection urinaire. Si les infections des voies urinaires inférieures surviennent plus de deux fois par an, on parle alors d’infections à répétitions (récidivantes). C’est le cas chez 30 à 44% des personnes affectées. Chez les hommes, le risque de cystite augmente après 50 ans. La cause est souvent liée aux problèmes de prostate. Il devient plus difficile de vider sa vessie, ce qui facilite la prolifération des bactéries dans l’urine résiduelle. Dans la muqueuse de la vessie, les bactéries déclenchent alors une infection.

La première réaction de défense du corps contre l’infiltration d’agents pathogènes se traduit par une production accrue d’urine. L’infection engendre une contraction de la vessie et de l’urètre. Par conséquent la miction devient très difficile. Si l’infection n’est pas traitée, les bactéries peuvent remonter les voies urinaires supérieures pour atteindre les reins et causer une pyélonéphrite. Une cystite est rarement causée par d’autres bactéries et encore plus rarement par des virus ou des mycoses.

Infos sur la prestation

Le test d'urine – analyse et consultation

Si vous pensez avoir la cystite, venez dans votre pharmacie Amavita pour effectuer le Urin-Check et contrôler les valeurs urinaires. Votre pharmacien vous aidera à prendre les mesures nécessaires.

Cout : CHF 15.–

Durée : 10 minutes

Pour effectuer le test, il faut prélever l’urine du matin, en faisons attention de ne pas garder le premier jet mais garder plutôt le jet du milieu. Le changement de couleur de la bandelette indique la présence de certaines substances dans l’urine. La recherche d'une infection urinaire repose sur la recherche de globules blancs (leucocytes), qui indiquent qu’une infection est en cours et de nitrites, qui indiquent la présence d’agents pathogènes.

Comment reconnaitre une cystite ?

Les symptômes d’une cystite non-compliquée sont souvent très désagréables :

  • Mictions fréquentes et impérieuses
  • Douleurs et crampes dans le bas ventre (région de la vessie)
  • Brûlures et douleurs lancinantes pendant la miction
  • Vidange de la vessie en gouttes malgré une miction impérieuse
  • Urines troubles
  • Odeur intense

On parle d’infection des voies urinaires “non-compliquée” uniquement chez les femmes. Dans la plupart des cas, les infections sont bénignes et disparaissent au bout de quelques jours.

Quand faut-il consulter ?

Il est recommandé de consulter dans les cas suivant :

  • Femmes enceintes et personnes diabétiques
  • Cystites compliquées, donc chez les enfants, les hommes et en cas de troubles aux voies urinaires
  • Cystites à répétition et récidivantes
  • Fièvre au-dessus de 38,5°C, nausée, malaise, frissons, douleurs au-dessus de la vessie, aux reins, au dos et douleurs dans les côtes. Ces symptômes indiquent que l’infection a atteint les voies urinaires supérieures (uretère, pelvis rénale).
  • Présence de sang dans l’urine
  • Faiblesse immunitaire (p.ex. par médicaments ou par infection VIH)
  • Femmes après la ménopause
UrinCheck

Que doit-on faire et que doit-on éviter en cas de cystite ?

  • Les antibiotiques ne sont pas toujours nécessaires. Certaines mesures préventives et des remèdes “maison” s’avère très utiles en cas de cystites récidivantes :
  • Boire suffisamment, c’est à dire 2-3 litre par jour, si aucun problème de santé ne s’y oppose. Evitez l’alcool, le café et les jus d’agrumes, qui pourraient irriter d’avantage la vessie. Les tisanes aux herbes diurétiques et anti-inflammatoires peuvent aider. Ortie, feuilles de bouleau et de busserole comme d’autres plantes médicinales se prêtent très bien au traitement et à la prévention de la cystite.
  • Même si la miction est douloureuse, ne vous retenez pas, il est important de vider sa vessie régulièrement. Faites attention à uriner de manière décontractée, ne poussez pas avec les muscles du ventre.
  • Adopter une hygiène intime équilibrée : se laver rarement favorise l’installation et la prolifération des bactéries. En revanche, se doucher trop fréquemment détruit la barrière naturelle de la flore vaginale, qui empêche l’entrée d’agents pathogènes. Les femmes doivent toujours laver et nettoyer leur zone intime « de l’avant vers l’arrière » – du vagin vers l’anus. Idéalement avec de l’eau. Il faut éviter d’utiliser des produits avec alcool, des savons agressifs ou des sprays. Les produits les plus adaptées pour la toilette intime sont les lotions au pH acide ou neutre.
  • Les germes se transmettent aussi lors des rapports sexuels – d’où le terme cystite « lune de miel » pour les cystites qui surviennent après le sexe. Quelques jours d’abstinence suffit. Si après le rapport sexuel, la femme souffre régulièrement de cystite, le partenaire doit consulter un urologue. Le vidange de la vessie après le sexe permet d’évacuer les bactéries qui auraient pu entrer. Il faut aussi penser à nettoyer les parties intimes avec de l’eau.
  • Evitez l’hypothermie et veillez à garder la région rénale au chaud en hiver, Vous pouvez traiter les douleurs spasmodiques avec des bouillottes, des coussins chauffants ou des bains de siège.
  • Les médicaments anti-spasmodiques (p.ex. Buscopan) sont très utiles. Les analgésiques (p.ex. ibuprofène, paracétamol) apaisent les douleurs.

Trouvez une pharmacie

NOS recommandations

Dans notre boutique en ligne, vous trouverez plus de 30'000 produits correspondant à vos produits.  Découvrez maintenant nos best-sellers

Vos avantages dans la boutique en ligne

Livraison

Envoi gratuit à partir de CHF 49, retrait gratuit en pharmacie (Click & Collect)

Méthodes de paiement

Paiment par facture, MasterCard et 5 autres moyens de paiement

Produits

Plus de 60'000 produits dans les secteurs de la santé et de la beauté